Appui et répit des personnes aidantes en Saskatchewan

Image PanelSaskatchewan Nouvelledec17La Fédération des aînés fransaskois (FAF) mène le projet Appui et répit des personnes aidantes en Saskatchewan dans le cadre de l’initiative Ensemble pour le développement social des communautés francophones et acadiennes du Canada. Ce projet fait partie du secteur femme/personne aidante coordonnée par l’Alliance des femmes de la francophonie canadienne (AFFC).

Depuis l’automne 2016, la FAF est en pleine relance du programme de sensibilisation et de la formation livrée auparavant par la Fédération provinciale des Fransaskoises auprès des personnes aidantes en Saskatchewan. En collaboration avec les provinces du Manitoba et de l’Alberta, la FAF souhaite implanter un service de répit pour les personnes aidantes selon le modèle du Baluchon Alzheimer du Québec. De ce fait, la FAF est dans le processus de développer un modèle propre à la Saskatchewan afin de répondre aux différents besoins des francophones de la Saskatchewan.

De plus, la mise en place de groupes d’appuis est maintenant en marche chez la FAF, dont un dans la région de Bellevue et St-Louis depuis le mois de novembre 2017. Celui-ci et les autres à venir seront disponibles afin d’appuyer et outiller les personnes aidantes. En plus de les aider à mieux comprendre les divers rôles qu’elles jouent en tant que personnes aidantes, ces groupes d’appuis contribueront également à leur réinsertion sociale et leur permettront de sortir de l’isolement souvent vécu par une personne aidante.

Pour plus sur la Fédération des aînés fransaskois et ses projets visiter le http://aines.fransaskois.net/du-repit-et-de-l-accompagnement-1.

N’hésitez pas à consulter le lien suivant pour plus d’information sur le secteur femme :http://www.ensemble-pds.ca/secteur-femme.

Cette initiative est financée par le Gouvernement du Canada par le biais du Programme de partenariats pour le développement social- Composante « enfants et familles »canada

(Photo: Pierrette Pelletier, Colette Thibault & Georgette Duhaime, Saskatoon mai 2017. Source: FAF)

par Nathalie Morgan, coordonnatrice du secteur femme

Imprimer